La voix de la France

sans commentaire

« Le secrétaire général de l’Elysée, Claude Guéant, a ensuite estimé que Rama Yade n’exprimait que sa propre sensibilité. “La voix de la France est exprimée par le président de la République. Mme Yade ce matin a exprimé une sensibilité, mais pas la voix de la France”, a-t-il dit sur France 2. »

[dépêche Reuters du 10 décembre 2007, 21h12, à l’occasion de la visite de la voix de la Lybie à Paris, et à la suite des réserves émises par la secrétaire d’État aux droits de l’homme. La déclaration universelle de ces mêmes droits a aujourd’hui-même 49 ans.]