rapport à l’infini

les chiens eux-mêmes

« Il y a des écrivains qui boivent l’inconditionné comme de l’eau ; et des livres où les chiens eux-mêmes ont rapport à l’infini. »

F. Schlegel, Fragments critiques (in L’absolu littéraire, Lacoue-Labarthe / Nancy)